Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterShare on Facebook

Description ↓

     

  • 01
  • 02
  • 04
  • Gif2
  • Gif1
  • 05
  • 06
  • 06B
  • 06C
  • 06D
  • 07
  • 09
  • 10
  • Gif4
  • 11
  • 12
  • 13
  • 13
  • 14
  • 15
  • 17
  • 18
  •  

     

     

     

  • Bruggmann--Plan-D-1-2
  •  

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

RESTRUCTURATION D’UN APPARTEMENT POUR UN PHOTOGRAPHE

  • STATUT : Commande directe
  • PROGRAMME : Un appartement de 86 m²,  2 chambres à coucher, un bureau bibliothèque, une grande pièce à vivre, une cuisine sur mesure
  • LIEU : Paris 75002, France
  • MAITRE D’OUVRAGE : Privé
  • COUT DES TRAVAUX : 150 000 Euros
  • DATE : Avril 2014
  • EQUIPE : Alia Bengana / Thomas Buckenmeyer collaborateur
  • OEUVRE D’ART : « Piège » par Meir Lobaton

Au départ, cet appartement parisien du 19e siècle situé près de la place de l’Opéra souffre de gros défauts: les pièces sont mono-orientées, basses de plafond et disposées en enfilades avec des murs porteurs empêchant toute modification majeure.
Un hall d’entrée étroit, borgne et sinueux mène au salon qui débouche ensuite sur une cuisine et enfin sur une salle de bain/chambre à coucher.

Le client, un photographe reporter a acheté l’appartement dans un état insalubre. Il désire un espace contemporain, sobre, une chambre à coucher supplémentaire et un espace de vie multi usage, séjour, salle à manger cuisine et bureau.

Le parti pris est d’accentuer le contraste entre l’entrée sombre et les espaces de vie lumineux orienté au sud ouest. L’entrée est traitée comme une chambre noire, entièrement peinte en bleu nuit, avec dans l’axe de l’entrée une œuvre d’art constituée de deux lentilles, permettant de voir, comme à travers une « camera oscura », la pièce de séjour à l’envers. Un effet d’entonnoir est obtenu en disposant dans le couloir une paroi de placard en biais, abritant la buanderie et le local technique de l’appartement. De l’autre coté de cette œuvre, une petite porte avec un miroir transforme l’œuvre en une sphère lorsque celle ci est fermée. L’œuvre d’art « piège » a été réalisée par un artiste et architecte mexicain, Meir Lobaton.
Ce contraste permet de déboucher sur le salon avec une impression d’espace et de lumière augmentée malgré un plafond bas (225cm). Le salon peut se transformer en cuisine-salle à manger grâce à un système de menuiseries escamotables, en plaquage chêne, acier inox, et métal noir.

La pièce suivante est une bibliothèque-chambre d’ami, séparée de la chambre à coucher du propriétaire par une salle de bain. Dans la chambre d’ami, un bureau escamotable se rabat contre le mur afin de libérer de l’espace lorsque celui ci n’est pas utilisé.  Un banc-rangement sert de marche pour accéder au balcon.

Les embrasures qui mènent d’une pièce a l’autre le long de la façade ont été peintes également en bleu nuit afin d’accentuer l’effet d’enfilade depuis le salon.

Les matériaux pour les espaces-nuit sont le Koskisen, multiplis de bouleau finlandais, avec deux finition: bouleau naturel et noir.

La salle de bain en second jour, est en pierre noire de chine et carreaux artisanaux marocains (zellige), un jeu de miroir permet d’augmenter la perception d’espace dans cette petite pièce.