Alia Bengana architecte dplg
AIA Delano & Aldrich fellow
13, rue Chapon - 75003 Paris
info@aliabengana.com

  • Grey Instagram Icon

LE TERRE COMME OUTIL DE REFLEXION

Workshop d’une semaine à l’Ecole d’Architecture de Paris-Malaquais

  • DATE : Février 2015

  • ENSEIGNANTS : Alia Bengana architecte & Denis Coquard constructeur Terre

  • INTERVENANT : Maurits Van der Staay architecte – Ariane Wilson architecte et enseignante à l’ENSAPM

« J’ai toujours pensé que la matérialisation de l’architecture n’a pas lieu au moment où elle se dessine, mais au moment ou elle se construit » Patrick Bouchain.

Le matériau terre, gratuit, abondant, façonnable, et réutilisable permet au chantier de redevenir l’espace créatif où le projet continue de se penser. Cet intensif propose d’expérimenter le matériau terre crue en appréhendant ses principales techniques de mises en œuvres, puis de concevoir le projet en partant du matériau et non du plan ; de sculpter plutôt que de dessiner. L’intensif s’organise autour de trois grands temps : histoire, laboratoire et expérimentation.

  • Objectif de l’enseignement

La construction en terre vernaculaire représentait l’essentiel de la construction mondiale avant la révolution industrielle. Encore aujourd’hui on estime que plus d’un tiers de l’humanité vit dans des habitats terre. Or ce matériau est peu enseigné dans les écoles d’architecture : on lui reproche d’être archaïque, fragile, éphémère. Une minorité prétend au contraire que ce matériau se révèle étonnamment moderne face aux nouveaux enjeux que sont, entre autres, la pénurie de matière première et le réchauffement climatique. Une chose est sûre : on conçoit différemment en terre qu’en béton ou en bois. La terre a une capacité évolutive et permet de prolonger le processus de conception pendant la construction. L’objectif de cet intensif est de proposer à l’étudiant une démarche différente dans la conception du projet, en partant du matériau terre et non du plan, après lui avoir donné les bases techniques et historiques nécessaires.

EARTH AS A THINKING TOOL

One week workshop at the Paris-Malaquais School of Architecture

  • DATE : February 2015

  • ENSEIGNANTS : Alia Bengana architecte & Denis Coquard Earth builder

  • CONTRIBUTORS : Maurits Van der Staay architecte – Ariane Wilson architect et teacher at l’ENSAPM

"I have always thought that the materialization of architecture does not take place at the moment when it takes shape, but at the moment when it is built" Patrick Bouchain.

The material earth, free, abundant, formable, and reusable allows the site to become again the creative space where the project continues to be thought. This workshop proposes to experiment with the raw earth material by apprehending its main techniques of implementation, then to conceive the project starting from the material and not from the plan; to sculpt rather than to draw. The workshop is organized around three major periods: history, laboratory and experimentation.

Purpose of teaching
Construction in vernacular clay represented the bulk of world construction before the industrial revolution. Even today it is estimated that more than a third of humanity lives in earth habitats. However, this material is little taught in architecture schools: it is reproached for being archaic, fragile, ephemeral. On the contrary, a minority claims that this material is surprisingly modern in the face of new challenges such as a shortage of raw materials and global warming. One thing is certain: we design differently in earth than in concrete or wood. Land has an evolutionary capacity and allows the design process to be extended during construction. The objective of this intensive is to propose to the student a different approach in the design of the project, starting from the earth material and not from the plan, after having given him the necessary technical and historical bases.