Alia Bengana architecte dplg
AIA Delano & Aldrich fellow
13, rue Chapon - 75003 Paris
info@aliabengana.com

  • Grey Instagram Icon

France – Appartement Quatre septembre

RESTRUCTURATION D’UN APPARTEMENT POUR UN PHOTOGRAPHE

 

  • STATUT : Commande directe

  • PROGRAMME : Un appartement de 86 m²,  2 chambres à coucher, un bureau bibliothèque, une grande pièce à vivre, une cuisine sur mesure

  • LIEU : Paris 75002, France

  • MAITRE D’OUVRAGE : Privé

  • COUT DES TRAVAUX : 150 000 Euros

  • DATE : Avril 2014

  • EQUIPE : Alia Bengana / Thomas Buckenmeyer collaborateur

  • OEUVRE D’ART : « Piège » par Meir Lobaton

France – Quatre septembre apartment

RENOVATION OF A FLAT FOR A PHOTOGRAPHER IN PARIS

 

  • STATUS: Direct commission

  • PROJECT: An apartment of 86 sqm²

  • LOCATION: Paris 75002, France

  • CONTRACTING AUTHORITY: Private

  • DATE: April 2014

  • TEAM: Alia Bengana / Thomas Buckenmeyer

  • ART PIECE : “Trap” by Meir Lobaton

Au départ, cet appartement parisien du 19e siècle situé près de la place de l’Opéra souffre de gros défauts: les pièces sont mono-orientées, basses de plafond et disposées en enfilades avec des murs porteurs empêchant toute modification majeure.
Un hall d’entrée étroit, borgne et sinueux mène au salon qui débouche ensuite sur une cuisine et enfin sur une salle de bain/chambre à coucher.

Le client, un photographe reporter a acheté l’appartement dans un état insalubre. Il désire un espace contemporain, sobre, une chambre à coucher supplémentaire et un espace de vie multi usage, séjour, salle à manger cuisine et bureau.

Le parti pris est d’accentuer le contraste entre l’entrée sombre et les espaces de vie lumineux orienté au sud ouest. L’entrée est traitée comme une chambre noire, entièrement peinte en bleu nuit, avec dans l’axe de l’entrée une œuvre d’art constituée de deux lentilles, permettant de voir, comme à travers une « camera oscura », la pièce de séjour à l’envers. Un effet d’entonnoir est obtenu en disposant dans le couloir une paroi de placard en biais, abritant la buanderie et le local technique de l’appartement. De l’autre coté de cette œuvre, une petite porte avec un miroir transforme l’œuvre en une sphère lorsque celle ci est fermée. L’œuvre d’art « piège » a été réalisée par un artiste et architecte mexicain, Meir Lobaton.
Ce contraste permet de déboucher sur le salon avec une impression d’espace et de lumière augmentée malgré un plafond bas (225cm). Le salon peut se transformer en cuisine-salle à manger grâce à un système de menuiseries escamotables, en plaquage chêne, acier inox, et métal noir.

La pièce suivante est une bibliothèque-chambre d’ami, séparée de la chambre à coucher du propriétaire par une salle de bain. Dans la chambre d’ami, un bureau escamotable se rabat contre le mur afin de libérer de l’espace lorsque celui ci n’est pas utilisé.  Un banc-rangement sert de marche pour accéder au balcon.

Les embrasures qui mènent d’une pièce a l’autre le long de la façade ont été peintes également en bleu nuit afin d’accentuer l’effet d’enfilade depuis le salon.

Les matériaux pour les espaces-nuit sont le Koskisen, multiplis de bouleau finlandais, avec deux finition: bouleau naturel et noir.

La salle de bain en second jour, est en pierre noire de chine et carreaux artisanaux marocains (zellige), un jeu de miroir permet d’augmenter la perception d’espace dans cette petite pièce.

Initially, the flaws stood out in this 19th-century Parisian flat located near the Place de l’Opéra. This single-aspect flat has low ceilings, and load-bearing walls connect all the rooms, making major changes impossible.

A poorly lit, narrow, winding entry hall led to the living room that then opened onto a kitchen and then onto a bathroom/bedroom.

When the client, a photojournalist, bought the flat, it was unfit for habitation. He wanted a modern, simple space, an additional bedroom and a multi-usage living area acting as a living room, dining room, kitchen and office.

The plan was to emphasise the contrasts between the dark entry hall and the light living spaces, which face southwest. The entry hall was then made into a sort of darkroom, painted entirely in midnight blue, with a piece of art on the hall’s back wall that is made of two lenses, through which one can see the living room upside down, like in a “camera obscura”. A flowing funnel effect has been achieved by putting a closet wall diagonally in the hallway, which hides the laundry room and utility closet. On the other side of the piece of art is a little door with a mirror that transforms the piece into a sphere when it is closed. This clever work called “trap” was made by Mexican artist and architect Meir Lobaton.

This contrast allows for the flat to open onto the living room and gives the impression of more space and light despite the low ceiling (225 cm). The living room can transform into a kitchen/dining room thanks to a system of retractable furniture made of oak inlay, stainless steel and black metal.

The next room is a library/guest bedroom, which is separated from the owner’s bedroom by a bathroom. In the guest bedroom, a retractable desk folds up against the wall to free up space when it is not being used. A bench that can be opened for storage also acts as a step for reaching the balcony.

The door frames leading from one room to another along the front of the flat have also been painted in midnight blue in order to reinforce the flow of rooms from the living room.

In the bedrooms, Koskisen Finnish birch multi-ply wood with two finishes (natural birch and black) has been used.

In the bathroom, where there is no direct sunlight, Chinese black granite and handcrafted Moroccan tiles (zellige) have been used, and carefully placed mirrors make this small room seem much bigger.