Conférence de Guillaume Habert "Bâtiments neutres pour le climant ici et maintenant"

Alia Bengana, enseignante dans la formation post-master DPEA PoCa Post-Carbone de l’École et Jean-François Blassel invitent le professeur Guillaume Habert directeur de la chair of sustainable construction de l’ETH Zürich, pour une conférence intitulée "Bâtiments neutres en carbone, ici et maintenant".

Visionner la conférence sur la Chaine Youtube de l'Ensav&t


Présentation de la conférence

Le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) recommande d’atteindre la neutralité carbone dans les 20 prochaines années. Le défi semble gigantesque, et pour être honnête, hors de portée. L’environnement bâti est soumis à une forte pression puisqu’il représente 40 % des émissions de gaz à effet de serre et que les émissions provenant de la production de matériaux de construction sont considérées comme l’un des secteurs industriels les plus difficiles à décarboner. Que devrions-nous faire ? Et si nous choisissions de vivre avec ce que nous avons plutôt que de chercher ce que nous n’avons pas ? Et si nous décidions que les activités humaines ont causé suffisamment de destruction à la planète et que nous convenions de ne pas la perturber davantage ? Mais alors, que reste-t-il ? Quelle est la voie à suivre ? L’arrêt de toutes nos activités ne peut pas être un avenir souhaitable. L’impact de la pandémie COVID-19 et l’arrêt soudain de l’économie mondiale nous ont montré ce que signifie l’arrêt. Les émissions mondiales de CO2 ont été réduites de 15 % lors du premier arrêt, mais seulement de 5 % au niveau mondial en 2020. Étonnamment, c’est exactement ce que nous devrions réaliser pour suivre les recommandations du GIEC. L’objectif est juste, mais la façon dont nous avons atteint cet objectif, grâce à la COVID, est insupportable pour notre bien-être social et économique. Il est donc fondamental d’inventer d’autres voies, des trajectoires alternatives, qui nous guideront vers un environnement bâti circulaire et neutre sur le plan climatique de manière désirable. Tel est l’objectif global de cette présentation. Nous allons d’abord identifier ce qui est possible, ici et maintenant, avec les technologies que nous connaissons et qui peuvent être directement mises en œuvre dans le cadre des normes existantes. Nous nous concentrerons sur les matériaux d’excavation, le béton armé, le bois et les matériaux d’isolation comme principaux matériaux de construction et montrerons d’abord qu’il est possible de construire des bâtiments climatiquement neutres avec la combinaison appropriée de ces matériaux ; et ensuite que nous avons suffisamment de ressources pour répondre à la demande. Nous n’avons pas de temps pour attendre la technologie magique qui nous sauvera tous. Elle n’existe pas… ou si elle existe, elle arrivera trop tard.


Guillaume Habert, ingénieur matériaux, professeur, chaire de construction durable, ETH Zurich Après des études de biologie et de géologie, Guillaume Habert a obtenu en 1999 un diplôme de l’Ecole Normale Supérieure de Paris, avec une spécialisation Terre, Atmosphere Océans. En 2004, il a obtenu un doctorat en géologie structurale à Toulouse. Après son doctorat, Guillaume Habert a utilisé sa connaissance de la minéralogie des roches naturelles pour explorer comment argiles et pouzzolanes peuvent être utilisées comme substitut du ciment. Ce travail, financé par le CNRS et Lafarge, a été suivi d’un post-doctorat à l’Université fédérale de Paraiba (Brésil) où il a étudié comment les déchets de l’industrie céramique peuvent être utilisés comme matériaux pouzzolaniques pour améliorer la résistance mécanique et à l’eau des adobes. De 2007 à 2012, Guillaume Habert a mené des recherches au Laboratoire central des Ponts et Chaussées à Paris. Ses travaux ont porté sur le développement du béton durable. Cela l’a amené à s’intéresser à l’évaluation environnementale des matériaux de construction ainsi qu’au développement de nouveaux liants tels que les géopolymères. Depuis août 2012, il dirige la chaire de construction durable à l’ecole polytechnique fédérale de Zurich (ETH Zürich). La chaire réunit scientifiques, ingénieurs et architectes avec l’objectif d’ancrer la durabilité dans toutes les disciplines impliquées dans l’environnement bâti. Elle a pour mission d’identifier les paramètres pertinents qui influencent les impacts environnementaux des bâtiments au niveau international, national et régional afin de mettre en œuvre des pratiques durables adaptées à chaque acteur de la construction. Ceci implique des travaux interdisciplinaires traitant entre autres d’analyse du cycle de vie, de métabolisme urbain et de science des matériaux.



Alia Bengana architecte dplg
info@aliabengana.com

  • Grey Instagram Icon