Alia Bengana architecte dplg
AIA Delano & Aldrich fellow
13, rue Chapon - 75003 Paris
info@aliabengana.com

  • Grey Instagram Icon

France – Restaurant gastronomique à Paris 6ème

  • STATUT : Commande directe

  • PROGRAMME : Transformation d'une ancienne pizzeria en restaurant gastronomique francais, par un chef japonais

  • LIEU : Paris 6 ème

  • MAITRE D’OUVRAGE : Privé

  • DATE : 2017

  • EQUIPE : Alia Bengana architecte et Bianca Patroni Griffi architectes / Siyu Shi et Marta Martins collaboratrices

  • Mobilier : Territoires / Frederic Caurant

France – Gastronomical French restaurant in Paris 6th district

  • STATUS: Direct commission

  • PROJECT: Restructuring of a pizza restaurant into a high end French gastronomical restaurant for a Japanese Chef

  • LOCATION: Paris

  • CONTRACTING AUTHORITY: Private

  • DATE: 2017

  • TEAM: Alia Bengana architecte et Bianca Patroni Griffi architectes / Siyu Shi et Marta Martins collaborators

Il s’agit d’un espace sur deux niveaux, rez-de-chaussée et sous-sol, très caractéristique du quartier dans lequel il est installé : structure du bâtiment mixte en pierre et bois, ossature bois apparente pour la salle sur rue, caves voutés en pierre au sous-sol. Yoshinori Morie est un chef japonais qui fait de la cuisine gastronomique française, en apportant dans ses plats un équilibre de saveurs, une esthétique et une technicité très caractéristiques de ses origines. L’idée fondatrice du projet a été d'interpréter ce mélange culturel dans la conception  du restaurant sans pour autant proposer un espace japonisant. Nous avons recherché un élément identitaire fort de la culture esthétique japonaise: l'art des claustras en bois.Ce travail traditionnel japonais réalisé à la main se base sur la répétition d’une maille triangulaire dans laquelle sont parfois insérés des motifs, qui sont également porteurs de significations et de vœux.

 Nous avons ensuite fait de cette maille le fil conducteur de la décoration intérieure du restaurant : elle est proposée comme revêtement mural dans la salle du rez-de-chaussée, elle devient transparente sur le garde-corps de l’escalier, elle change d’échelle et de forme se transformant en motif de losanges croisés pour les claustras ajourés et la verrière de la cuisine semi-ouverte.

 La fabrication de l’ensemble se détache de celle artisanale d’origine et se modernise grâce à la découpe numérique sur des panneaux en mdf plaqués chêne légèrement blanchi. 

 Tous les claustras ajourés, tels que le garde-corps, la verrière de la cuisine ou de la cave, sont insérés dans une structure en acier, que nous avons voulu oxydée afin de mettre en valeur la matière brute qui contraste avec la dentelle de bois, autre clin d’œil à la cuisine de Yoshinori.

The space consists of two floors, a ground floor and a basement. It is characteristic of the neighborhood in which it is located and has a stone and wooden structure, visible wooden beams on the ground floor, and vaulted stone cellars in the basement. Yoshinori Morie is a Japanese chef who makes gourmet French cuisine while bringing to his dishes a balance of flavors, presentation, and technique that are very characteristic of his background. Our vision was to interpret this cultural blending in the conception of the restaurant without proposing a Japanese-inspired space. We researched an element specific to the Japanese aesthetic culture: the art of wooden screen panels. This traditional Japanese handiwork is based on the repetition of a triangular pattern in which motifs are sometimes inserted, which also communicate meanings and wishes.

We then made this pattern the central theme of the restaurant’s interior design: it appears on the walls of the ground floor, it becomes transparent in the stairway railing, and it changes scale and shape transforming itself into a diamond motif for the openwork screens and the glasswork of the semi-open kitchen.

The screens are given a modern update thanks to digital cutting on lightly bleached MDF oak-plated panels.
All of the openwork screens, such as the railing and the glasswork in the kitchen and basement, have been inserted into a steel structure that we opted to oxidize in order to highlight the raw material, which contrasts with the wood’s lacelike quality, another allusion to Yoshinori’s cuisine.